De nombreux sites utilisent des cookies pour personnaliser votre utilisation du Web et fournir aux opérateurs de sites Web des informations pour améliorer leurs sites Web. Pour en savoir plus sur ce que sont ces cookies, comment nous les utilisons et comment les supprimer, consultez notre déclaration sur le Cookie.

La case doit être cochée pour indiquer votre acceptation des cookies de ce site.



ExxonMobil débute la construction d’une nouvelle unité au sein de la raffinerie d’Anvers

Anvers, le 2 octobre 2014 – ExxonMobil et plusieurs dirigeants se sont réunis aujourd’hui à Anvers afin de donner le premier coup de pioche d’une construction des travaux de construction d’une nouvelle unité - le Delayed Coker Unit - qui convertira le pétrole résiduel lourd, à forte teneur en soufre, en carburants utilisés pour le transport, tels que le diesel et le gasoil à usage marin.

Le Ministre-Président du gouvernement flamand Geert Bourgeois, le Vice Ministre-Président et Ministre de Finances, du Budget et de l'Energie Annemie Turtelboom, l'Ambassadeur américain en Belgique Denise Bauer et le Bourgemestre d'Anvers Bart De Wever ont honoré la cérémonie de leur présence.  En donnant le premier coup de pioche, ils ont donné le signal de départ symbolique pour la nouvelle construction. Outre Geert Bourgeois, aussi Philippe De Backer membre du parlement européen et Joost Van Roost, Président d’ExxonMobil Petroleum & Chemical SPRL ont pris la parole.

« Ce projet illustre la vision à long terme et l’approche mûrement réfléchie des investissements d’ExxonMobil afin de pouvoir relever les défis du secteur avec davantage de succès encore. » a déclaré Joost Van Roost. « Grâce à cet investissement, la raffinerie d’Anvers sera en meilleure position de compétitivité sur le plan mondial. »

Cet investissement de 1 milliard de dollars suit des investissements récents, y inclus une installation de  cogénération de 130 MW construite à Anvers en 2008 et l'installation de désulfuration pour le diesel construite en 2010. 

La raffinerie d’Anvers emploie plus de 1000 personnes et contractants et de plus ce projet fournira du travail à 700 travailleurs  quotidiennement pendant la période de construction de trois ans. Quand elle sera terminée, la nouvelle unité générera 70 emplois supplémentaires à temps plein pour des techniciens hautement qualifiés.